Le FUJIFILM X-T4 en test lors d’une séance photo en VTT

Olivier Borgognon a testé le FUJIFILM X-T4 lors d'une séance de photos de VTT avec un athlète. Dans le sac : le convertisseur FUJIFILM X-T4, le FUJINON XF 100-400mm F4.5-5.6 R LM OIS WR & le converteur FUJINON 1.4x, le FUJINON 14mm F2.8 R & FUJINON 35mm F2.0 R WR. Un Profoto Flash C1, un Profoto Connect et une pièce de rechange pour vélo de montagne. Olivier Borgognon raconte...
Olivier Borgognon

Olivier Borgognon est né à Genève, et a toujours été passionné par le sport, le plein air et la nature.

Son intérêt pour la photographie a commencé vers 12 ans, alors qu'il tournait des films de compétitions de snowboard, et il n'a jamais cessé.

Aujourd'hui, il photographie en plein air, le style de vie actif et commercial, ainsi que le travail d'entreprise pour des sociétés de l'industrie du sport, et des sociétés qui font la promotion de leur activité par le biais du style de vie en plein air.

Il passe son temps entre sa famille, ses projets commerciaux, en donnant des conférences et des ateliers pour Fujifilm et Profoto, et en intensifiant sa connaissance de l'être humain par l'épigénétique, l'hypnose et la méditation.


Avril 2020, confinés du COVID-19 mondialement, les projets, missions, événements sont à l’arrêt temporairement. Toutefois le Fujifilm X-T4 arrive sur le marché. Contacté par Fujifilm Suisse pour tester le FUJIFILM X-T4, je vous raconte. Cette semaine, il pleut comme il n’a pas plu depuis des semaines, et je dois comprendre comment tirer le meilleur parti de ce boîtier. Photographe lifestyle, Active & Sport Outdoors pour des marques sportives et événements sportifs, je suis en extérieur avec des athlètes, et j’ai besoin d’un équipement léger, compact et extrê-mement performant. C’est pourquoi j’ai choisi Fujifilm & profoto pouvoir produire le meilleur rendu pour mes clients.

Le boîtier du FUJIFILM X-T4

Côte à côte avec le FUJIFILM X-T3, il est quasiment de la même taille, on parle de millimètres de différence. Légèrement plus profond, IBIS et écran réversible oblige.

Grip & Batterie

Le grip du FUJIFILM X-T4 est légèrement plus épais. Plus facile à tenir avec un téléobjectif ou objectif lourd. La poignée ressort juste ce qu’il faut. J’ai une grosse main, et j’ai une bonne prise en main. Loin d’un grip de DSLR, il reste dans le style Fujifilm, avec juste ce petit plus agréable. Le Battery Grip VT-XT4 est assez grand, et contient toujours 2 batteries, avec une poignée verticale et horizontale pour les portraits, similaire au VG-XT3. J’aimerai voir ce Battery Grip, sans la tige verticale pour le ranger correctement dans mon sac, comme celui du X-H1 qui est parfait.

Molettes

Le FUJIFILM X-T4 est proche du FUJIFILM X-T3, mais déplace le switch photo/vidéo sous la molette de vitesse, pour un passage rapide de photo à vidéo. Idéal pour des Cross-media et producteurs vidéo. La molette sous les ISO est revue afin de réorganiser les fonctions de prise de vue photo, ainsi que le panoramique et HDR. Je trouve cela plus naturel qu’auparavant, particulièrement pratique. Reste à tester ces fonctionnalités sur un job soutenu, sur une moto, un événement, pour voir la performance optimale, mais sur toute la période de mon test, c’était très efficace, j’ai adoré. Le X-T4 voit un nouveau bouton Fn apparaître sur la droite entre le déclencheur et la molette de compensation d’exposition, il est facile d’accès, parfaitement positionné et pratique à utiliser.

Lecteur de carte

Sur le FUJIFILM X-T4, la double fente est déplacée en parallèle. Petit changement, mais les fentes SD sont bien indiquées, on repère facilement leur emplacement. Cependant, pourquoi avoir mis le Slot 1 en bas, le Slot 2 en haut. Je lis de haut en bas, donc 1 est en haut, 2 en dessous, car personnellement je retire celui du haut avant la seconde naturellement. Le Clapet du lecteur de carte est amovible, avec un petit ressort. La remise en place est délicate avec le ressort circulaire. Si vous l’enlevez, vous pourriez prendre 5 à 10 minutes à le remettre… Oui, j’ai essayé… On me demande de tester, je teste, et après je me retrouve un peu en galère!

Bouton Quick Mode

OUI ! Le bouton QuickMode est déplacé à l’endroit de l’AF-L sur le X-T3, l’AE-L passe en position QuickMode. L’AF-On est où l’AE-L était situé… Vous suivez mon Tetris ? J’accède à tout sans quitter les yeux du viseur. Amélioration simple et essentielle. Merci les gars, vous écoutez vraiment les utilisateurs, j’adore.

Menus

Les menus ont légèrement changé dans le FUJIFILM X-T4, si vous êtes habitué aux menus de Fujifilm, vous vous y retrouverez facilement. Maintenant les fonctionnalités vidéo sont séparées des fonctions Photo. On accède aux fonctions vidéo en étant sur le switch vidéo et inversement. On aime ou pas, Perso je trouve plus simple, chaque élément fait sens là ou il est utilisé. Quelques nouvelles options de menus ont été ajoutées pour couvrir l’IBIS, sinon pas de grands changements. Les Hautes & Basses lumières ont leur propre menu type “courbe RVB”. Le menu fait sens, car la haute lumière n’existe pas sans ombres et vice versa.

Simulations de Films

le “Eterna Bleach” arrive avec son Superbe rendu moody, excellent en architecture avec une désa-turation des Jaunes, avec peu de réglages. J’adore ce look doux et désaturé, les influenceurs et les producteurs de contenu vidéo vont l’adorer. Découvrons également un effet «chrome Bleu».


Simulation de film « Eterna Bleach »

Hybride et Vidéo

Les sorties HDMI, USB-C, télécommande & Jack micro sur la gauche, quand vous retournez l’écran, il coince avec des câbles et prises. Tous les fabricants ont le même souci avec les écrans réversibles. Ingénieurs fujifilm vous serez les premiers à résoudre cela. Le commutateur photo / vidéo est parfaitement positionné. Le seul souci rencontré avec mes doigts larges, est qu’avec mon index, Simple de passer de photo à vidéo, mais repasser à photo est moins simple, je dois détacher mon oeil du viseur pour trouver le switch.

Batterie

La nouvelle batterie offre une grande durée de vie. Selon fujifilm environ 400 photos. Super amé-lioration. En réalité, elle est bien plus performante. La batterie se vide avec l’IBIS, réglages wifi, écran, mise en veille, Bluetooth, et pas vraiment au nombre de déclenchements. En désactivant les fonctions inutiles, vous passerez une journée complète à shooter sur une seule batterie. Légèrement plus lourde que les batteries précédentes, avec ses deux tubes arrondis et son poids, elle glisse facilement dans son socle. J’adore ça, quand je suis sur une moto, ou avec des gants de ski ou de trekking (oui j’ai testé !), c’est super efficace.

Chargeur

Fini les chargeurs inclus. Un adaptateur USB-C & prise d’alimentation. Par défaut, on charge uni-quement branché sur l’appareil. Alors oui je peux charger depuis un ordinateur ou sur une prise. mais en tant que pro, je charge 8 à 10 batteries en dormant 5 à 6 heures. Soit je ne dors pas, soit j’ai plusieurs chargeurs de partout et mon boîtier devient à risque dans un hôtel. Je ne me vois pas avoir me réveiller toutes les 2,5 heures recharger les batteries la nuit. D’autres marques pourront faire des chargeurs mais pour 2499 francs en kit, c’est un peu décevant pour les Pros. Fujifilm pourrait inclure 2 batteries et un chargeur double de base.

Memoire tampon

Voulant rigoler un peu à la maison et voir comment le buffer du FUJIFILM X-T4 réagissait, j’ai testé des ra-fales en plein format, non-compressé, RAW + JPG Fine ou JPG Fine, obturateur mécanique, sau-vegarde double carte en backup.

Exceptionnel en 1 mot !

Rafale Lente

En JPG + RAW, le buffer commence à ralentir à 9 secondes et passe en “single shot”, le tampon était plein (je l’ai fait avec ma montre, donc il ne s’agit pas de millisecondes pour moi). C’est à dire 35 images avant de ralentir. En JPG Fine, j’ai appuyé sur l’obturateur, et j’ai attendu… attendu… attendu… Oui… un peu plus, attendu… Puis j’ai voulu arrêter mais… j’ai continué. J’ai finalement arrêté à 334 images JPG, le buffer était encore vide, il continuait à shooter, j’en ai juste eu marre d’attendre.

Rafale Rapide

Hallucinant, mêmes résultats. RAW + JPG Fine, 35 images avant le remplissage du buffer. Ça va plus vite que 9 secondes, mais toujours 35 images. En JPEG Fine, Je suis allé au bout du test. Alors … attendez … Buffer plein après 273 photos, puis… Rafale lente. Après 1 minute, il ralentit la rafale a 1-2 images/seconde. Personnellement, je n’ai jamais vu de telles performances auparavant, quelle que soit le boîtier de quelconque marque confondue que j’ai eu la chance de posséder ou de tester, JAMAIS!

Live Shoot Jour 1

Après 6 jours de pluie torrentielle en Suisse, je n’ose pas sortir un x-t4 de prêt dans des conditions, et pourtant ! Après quelques clichés d’éléments industriels depuis mon balcon, pour voir l’effet de l’Eterna Bleach, je sors sous la pluie torrentielle, direction « Maison Monsieur » dans la nature. Equipé du 100-400 & 1.4, et mon 35 mm. Deux optiques bien différentes pour tester l’IBIS sur des sujets statiques alors que j’ai tendance à trembler à des vitesses d’obturation faibles.

La formation rocheuse a été prise au 1/40e de seconde avec le FUJINON 100-400mm et convertisseur. Je suis à 560 mm (équivalent 855 mm). Tellement bluffé par le résultat final et la qualité, c’est incroyable. Je ne sais pas pour vous, mais quel choc de voir un tel résultat car habituellement, je tremble et j’ai des flous, mais là… Que Dalle!

Les images sont retouchées avec Capture One Pro 20, et j’applique mon style à ces images, un peu dark, et moody. J’aime pousser le traitement, c’est mon style, donc pas de prise de vue “sorti du boîtier”. Simulation Standard, Eterna ou Classic chrome poussés en post-production, j’adore vraiment l’Eterna Bleach et le négatif Chrome avec des effets époustouflants avec lesquels je me réjouis de travailler par la suite.

Sports, Outdoor & Lifestyle

Souhaitant tester ce boîtier dans mes conditions d’utilisation réelles en sport, l’outdoors, et lifestyle sur un shoot de production, je planifie un shooting VTT avec un athlète, sur 17 km avec mon sac complet. Dans le sac, le FUJIFILM X-T4, 100-400mm & convertisseur 1.4, le 14mm & 35mm. Un Flash Profoto C1, Profoto Connect et kit de rechange VTT. En gros j’avais 10 kilos en plus sur le dos… Note à moi-même, minimalise et optimise ta configura-tion. Chaque shoot est différent, la planification, préparation, mais quand je pars avec des athlètes, chaque gramme compte, et c’est mon job de tout ajuster. Départ pour quelques heures de VTT, shooting, plaisir et une météo superbe. C’est parti pour un shooting lifestyle et énormément de montées, et quelques descentes), j’ai joué avec différentes simulations & fini la journée en retouchant dans Capture One Pro 20.



Vélo & Matériel

Un VTT Enduro, Un sac Profoto, et pas de X-T4 dans le sac, car je l’utilise pour cette photo. Il se placera dans le petit espace à côté du Thermo. Mon sac contient aussi le Profoto C1, le Connect sur le côté et le Rode Videomic Pro en cas de mini-interview.

Quelques photos en sortie de boîtier

Ne souhaitant pas faire une série de clichés bruts, non représentatifs de la photographie actuelle. Certains aiment des fichiers bruts, moi j’aime leur donner un mood et mon style personnel. Ce-pendant, pour la bonne cause, j’ai ajouté quelques prises de vue brutes du FUJIFILM X-T4 en simulation standard.

Temps de partir pour un ride

Une bonne virée, des photo des paysages & montagnes & VTT au 400mm, je switch au 14 mm et au 35 mm pour des plans rapprochés plus intimes. Quelques clichés similaires près de la cabane ont étés traités en monochrome et en couleur.

Ce que je pense du FUJIFILM X-T4

Dans l’ensemble, c’est un appareil photo assez dingue. Superbes simulations, boutons bien placés, menus améliorés. Certains le nommaient le “X-T3.5” mais il apporte des révolutions qui lui donnent bien le titre de Flagship X-T4.

J’aime ce boîtier, légérement plus lourd que le FUJIFILM X-T3 avec ou sans batterie. Il est juste parfaitement équilibré. L’écran réversible est vraiment adapté aux photographes, et vidéastes, Par contre, j’aime photo-graphier à même le sol pour la dynamique et je ne peux pas toujours me coucher dans la boue, à plat ventre, pour shooter, et l’écran inclinable du X-T3 me permettait cela. Maintenant, je peux aussi avoir des ponchos, pantalons de rando hyper lavables finir ma journée en Hypromat pour me laver, c’est pas idéal, mais bon… les utilisateurs ont demandé, Fujifilm a produit, et c’est une belle évolution. Les switch photo & vidéo sont optimaux, et me donnent envie d’aborder plus l’aspect vidéo & développer des projets de documentaires, cross-media et Behind the Scenes.

L’IBIS est Exceptionnel en vidéo, photos de paysage, c’est un must, j’ai vraiment vu la différence. Hyper utile en Astronomie, ou night shots, sans mouvements humains et en outdoors nocturnes. Vous pouvez avoir le meilleur IBIS du monde, quand les gens bougent, IBIS ou pas… vous aurez des rendus flous, cela va dépendre de votre utilisation. Cependant, avec 8 stops de stabilisation entre boîtier et objectif ! Shooter à 1 seconde et avoir une stabilisation de 1/250e, c’est de la haute technologie. Alors oui, c’est un très grand oui à cette intégration IBIS.

Integration Profoto

En tant qu’ambassadeur Profoto en Suisse, j’utilise les flashs et j’ai besoin d’un appareil photo qui s’intègre naturellement avec mon système et vice-versa. L’an dernier je ne pouvais pas intégrer le Profoto A1, mais Profoto et Fujifilm ont travaillé ensemble, et j’ai maintenant accès à mon kit minimaliste. Une FUJIFILM Connect, mon Profoto A1x, et ce super nouveau Profoto C1 et deux Profoto B10. Petit, compact, intégré. J’allume les flashs, le boîtier, la remote, et hop, ça fonctionne. Je peux créer partout et facilement. Incroyable d’intégration multi-marques entre Profoto, Fujifilm et Cap-tureOne. Merci!

Qu’est ce que j’aimerai voir sur un nouveau boîter

J’aimerai voir quelques améliorations sur ce X-T4 et autres (Une intégration Eterna Bleach sur X-T3, Please Fujifilm, Please!). La protection plastique pour connecter le battery Grip au boîtier est pour moi un “NO-GO” depuis le début. Avoir une gomme que l’on peut perdre, sur un boîtier tropicalisé, et quand on met le grip, n’est plus 100% tropicalisé n’est pas une bonne chose. Je voudrais voir une vraie protection fiable sur un boîtier tropicalisé sans avoir le risque de l’inonder quand j’ai le grip (parce que le joint n’est pas parfait, donc les gouttelettes d’eau rentrent… J’avais ça sur mon FUJIFILM X-T3 & FUJIFILM X-H1).

Ca, c’est à changer à mon humble avis, et j’aimerai réellement un changement en ce sens. Pivoter le bouton on/off de 45° sur la droite permettrait de facilement accéder à tous les commuta-teurs photo/vidéo sans retirer mon oeil du viseur. Un chargeur double et 2 batteries. C’est un must pour un appareil photo professionnel comme le X-T4.

FUJIFILM X-T3 vs. FUJIFILM X-T4

Propriétaire de X-T1, X-T2, optez pour le X-T4! Propriétaire de X-T3 le changement de batteries vous fera peut-être douter. Compatibilité Profoto identique au FUJIFILM X-T3, je vais vers l’évolution, donc FUJIFILM X-T4. Capture One pro 20 parfaitement intégré en natif avec X-T3 et X-T4. Fonctionnalités vidéo, IBIS, batterie super performante, placement des boutons, le rendu des fi-chiers et des simulations, Ecran réversible au top pour Vlogging, le FUJIFILM X-T4 apporte un vrai plus, je switch sans réfléchir plus.

Conclusion

Donc pour moi, clairement OUI, je passerais au FUJIFILM X-T4, malgré l’inclinaison de l’écran du FUJIFILM X-T3. J’aimerai 2 boîtiers X-T4, sans grip et 4 chargeurs doubles que je colle ensemble par Velcro. Pour les simulations, les batteries, le rendu et des mises à jour du firmware facilitées, ainsi qu’un workflow plus rapide, plus fluide, mieux, en tous termes, et je suis clairement prêt à demander à l’univers! En préparation d’un projet à vie intégrant l’écriture, la vidéo et la photographie, parcourant le monde et se connectant à une catégorie spécifique de personnes, le X-T4 est le boîtier qui manquait, et il serait vraiment idéal pour moi en tant que photographe.

 

La version plus détaillée du rapport peut être consultée sur le Blog de Olivier Borgognon.

Laisser un commentaire
2 Comments

Venant de Nikon, j’ai délaissé mon matos constitué d’un D750, 12-24; 24-70; 70-200 et Sigma S 150-600 lestant mon sac (sans compter les accessoires) pour un Fuji XT 4 accompagné d’un 16-80; 23; 35; 100-400 et je ne cache pas ma satisfaction quand je pars une journée « à la légère » en comparaison du poids qui me dézinguait le cou et les épaules.
Au niveau menus, j’ai été un peu déconcerté au début, mais après un mois de pratique, j’arrive à m’en sortir et suis époustouflé par les fonctionnalités de l’appareil ! L’IBIS est tout simplement surprenant d’efficacité, même à 1/25è de seconde à main levée avec le 100-400. L’écran orientable dans tous les sens me permet de ne plus me vautrer sur le sol pour prendre certains angles. L’autofocus est impressionnant d’efficacité si on prend soin de bien choisir son mode de prise de vue. L’AF à détection de phase/contraste est assez difficile à appréhender quand on vient du reflex, mais on s’y fait petit à petit. Je suis donc comme vous, enthousiaste et j’avoue aussi que le look me ramenant dans mes années argentique y est pour quelque chose. Un appareil extraordinaire !

Photo et Vtt, ca donne envie…
Je viens de commander le xt4 + 16-80 (cout 1800 € à Singapour) … patience…