MartinAnthamatten_Blog_DSCF0795

Sur les talons des athlètes

Dans le cadre de la série Mini-Dok, nous – c’est-à-dire Sean (réalisateur & caméra) et moi (producteur & photographe) au nom de Swissmilk – accompagnons des athlètes de différentes régions de Suisse tout au long de l’année. L’objectif du projet : inciter les jeunes adultes à faire plus d’exercice et à adopter une alimentation saine et équilibrée.
Après le swing, le beach volley et l’escalade, le quatrième épisode a emmené le groupe à Zermatt pour accompagner pendant deux jours le coureur de fond et athlète d’endurance Martin Anthamatten. Egalement dans les bagages: le Fujifilm GFX100.



Mais revenons à Zurich, car une bonne préparation est la clé de bonnes images. Surtout quand on dépasse les 3’200 mètres en terrain alpin. C’est pourquoi nous avons réduit l’équipement au minimum avant de partir. Nous voulions être sur la montagne le plus vite possible, sans trop de lest, pour au moins suivre Martin. Comme le matériel de film s’additionne toujours rapidement en volume et en poids, nous avons dû nous maintenir plus minces que d’habitude, surtout avec le matériel photo. Nous avons décidé d’emmener le Fujifilm GFX100 en combinaison avec le Fujinon GF 32-64mm et le Fujinon GF 100-200mm en Valais. Étant habitué à mon appareil photo analogique moyen format, j’ai été assez surpris de voir à quel point tout était à portée de main de toute façon. Bien sûr, il pourrait être encore plus petit que le grand format, mais pour notre langage d’image prévu, le grand capteur s’adapte comme un poing dans l’œil ou la chaussure de course de sentier dans le terrain.

Une fois arrivés à Zermatt, nous avons rencontré Martin un soir avant le tournage et nous avons fait le tournage avec lui. Nous avons vite compris : cet homme est rapide sur la route. Et cela sur toutes les surfaces. Le lendemain matin, nous avons commencé à tourner dans le village. Plutôt détendue et asphaltée. Dans la lumière du matin, nous avons capturé de grandes humeurs. La production photo de ce projet est toujours un sous-produit et donc tout va très vite. Beaucoup de mouvement et peu de temps. En fait, le combo tueur grand format. Mais l’autofocus et la manipulation m’ont positivement surpris dès le début. Grand format uniquement en studio ? C’est définitivement un NON de ma part.

Pendant le tournage, il est apparu clairement qu’il était difficile de ralentir Martin. « Läuft-Bei-Mir » doit venir de l’allemand du Valais. Son envie d’aller toujours plus loin était contagieuse et nous attendions donc tous avec impatience l’après-midi où nous monterions à la Rothornhütte. Là-bas, la gardienne de la cabane, Daniela, nous attendait déjà. Mais d’abord, il est allé dans les réserves. Entouré d’éboulis et de glaciers qui rétrécissent sensiblement. Un cadre que Martin…comme sa maison pour une raison. Sur sa route de l’ULTRAK, il connaît chaque pierre et chaque ruisseau. Et probablement beaucoup d’un Capricorne lui-même. Martin a toujours assuré la sécurité nécessaire. Ses nombreuses années d’expérience en tant que guide de montagne ont rendu notre travail beaucoup plus facile. Nous avons tourné jusque tard dans la soirée, afin de tourner les derniers plans de la journée avant l’orage qui approchait. Ensuite, nous avons eu un grand dîner dans la cabane du SAC. Merci Daniela ! Routine nocturne pour les productions : Faire des sauvegardes et charger des batteries. Puis j’ai remarqué : Seulement 80% de mes deux batteries GFX étaient épuisées et j’en avais encore quatre autres à pleine puissance dans mes bagages. J’ai donc laissé à Sean toutes les prises pour l’appareil photo, le drone et le téléphone portable. – Bon, d’accord, j’ai aussi dû recharger mon téléphone portable.


Le lendemain. 17 h 20. Encore couvert de brouillard et d’une légère bruine, le paysage se présentait à nous et Martin était déjà dans les starting-blocks. – Difficile à garder. Nous l’avons poursuivi sur le terrain, loin de tout chemin. Encore froid et sombre, équipé d’une lampe frontale sur la pierre et la neige. Quelque chose que vous ne devriez vraiment faire que lorsque vous êtes un professionnel. Et Martin en est un, de bout en bout. Le paysage et les ambiances lumineuses toujours changeantes étaient magiques. Et oui, c’est ainsi que l’horu est apparu soudainement.

La dernière station que nous avons tournée sur le glacier Hohlicht. Martin a monté les crampons et traversé le champ de neige, tandis que nous avons tout filmé et photographié depuis la crête opposée. La présence brutale de la nature à ce stade était à couper le souffle. Nous avons donc été plus que satisfaits lorsque, un peu plus tard, on nous a dit : « Wrap ! Nous avons quitté Zermatt avec de grandes impressions dans nos bagages. Nous aimons partager ici sa forme numérique avec les images et le film. Mais ce qui est encore plus beau avec de telles histoires : L’expérience personnelle que chacun d’entre nous emporte chez lui. Et donc, peu importe l’équipement que vous portez sur votre appareil photo, vous devez finalement sortir et faire quelque chose. Faites confiance à votre instinct et à vous-même, tout en vous impliquant dans quelque chose de nouveau. Être ouvert à d’autres perspectives. Et je ne parle pas des longueurs focales et des angles de caméra. Je parle de simplement de laisser les moments être fugaces et de les percevoir avec tous les sens. Laisser le déclencheur se reposer un instant.



Contexte et objectif

La série « Life in Motion » a été créée dans le cadre de notre projet « moove with swissmilk ». Swissmilk propose plus de 8 000 recettes et de nombreuses informations spécialisées sur la nutrition. Le lait et les produits laitiers font partie d’une alimentation équilibrée. Une alimentation équilibrée n’est pas la seule chose importante pour la santé ; l’exercice physique en fait également partie. Avec « moove with swissmilk », nous voulons susciter l’enthousiasme pour le sport et le fitness. À cette fin, nous faisons notamment le portrait d’athlètes de haut niveau. Ils montrent que l’exercice et la nutrition forment une équipe gagnante. De la nourriture pour la réflexion, des essais et des défis : Ce qui est vrai dans le sport l’est parfois aussi dans la vie de tous les jours pour chacun d’entre nous.


Production: Tasty Pictures

Director/DoP: Sen Fee

Producteur/Photographe: Pascal Duschletta

Trailrunner: Martin Anthamatten

For Swissmilk

Laisser un commentaire