FUJI CREATE. Le magazine pour les plus beaux instants en photo
retour
Astuces photo

Séance photo et orientation des modèles

Les spécialités photographiques dans lesquelles les gens sont non seulement derrière, mais aussi devant l'objectif, nécessitent un peu d'aptitudes psychologiques. La plupart des modèles se crispent une fois l'objectif braqué sur eux. Nick Schreger, photographe spécialisé dans les portraits et les mariages, et photographe FUJIFILM X officiel, explique dans cet article ce qu'il faut, selon lui, prendre en compte lors d'une séance photo.

Notre tâche, en tant que photographes, ne consiste pas seulement à faire de belles photos, elles doivent également être intéressantes. L'homme a toujours été l'un des sujets les plus intéressants. Une photo de haute couture doit, dans l'idéal, conserver son intérêt si l'on en retire tous les éléments sauf la personne elle-même.

L’œil et le regard pour pierres angulaires

Portez un instant votre attention sur la direction de votre regard lorsque vous considérez un portrait. Il tombe avant tout instinctivement et inconsciemment sur les yeux puis, à partir de là, il part à la découverte de l'image. Si des mains figurent sur la photos notre regard s'y portera à coup sûr. Puis, seulement, les lignes directrices de la photo prendront le relais.

 

Un primate qui cherche à établir un contact visuel avec l'un de ses semblables cherche la provocation. De même, chez l'être humain, le regard permet de déterminer une grande partie de l'état d'esprit et des intentions. Il est des regards interrogateurs, assassins, amoureux, perplexes, langoureux, tristes, durs, méprisants,... nous les avons tous déjà vus, rencontrés et utilisés d'innombrables fois.

 

Pictogrammes modernes de l'humeur, les "émoticônes" – participent si bien de la communication actuelle, qu'on les prendrait presque pour des caractères d'écriture à part entière. Si l'on analyse en quoi consiste un simple smiley, on le résume à des yeux, des sourcils et une bouche. Ces trois éléments suffisent à eux seuls à communiquer chaque humeur, chaque état d'esprit sans équivoque. L'expression du visage, et plus particulièrement les yeux, jouent donc un rôle décisif dans la façon dont le spectateur percevra la photo.

 

Regarder à travers l'objectif

Si vous laissez le sujet regarder simplement l'appareil vous obtiendrez un regard vide, inexpressif sur (!) l'appareil.

 

Demandez plutôt à cette personne de faire comme si elle regardait à travers l'objectif et l'appareil photo  ou. donnez-lui cette instruction. Vous serez surpris de la profondeur et de l'expression que cela confère au regard. 

 

Regard lointain

Il en va de même pour les regards lointains, ou de profil, si souvent mal réalisés. Ne dites pas simplement à votre modèle "regarde par là", mais suscitez en lui l'état d'esprit qu'il devrait adopter rêveur, mélancolique, triste, plein d'espoir

 

Déterminez un un point précis dans le lointainParlez  avec le modèle et demandez-lui de se focaliser sur ce repère. Le sujet devrait s'occuper l'esprit ou se distraire, par exemple en comptant les branches d'un arbre, en lisant les lettres d'un panneau, etc. Ainsi, l'esprit sollicité, les yeux n'ont pas cette expression vide et morte, comme nous le voyons si souvent sur des photos dont les modèles orientent le regard dans une direction déterminée et se figent dans une posture et un regard.

Sourire, mais vraiment!

Cela vaut aussi pour le sourire ou le rire. Un photographe qui doit le demander à son interlocuteur est déjà dans le faux. Si je souhaite, que la personne devant mon objectif semble heureuse ou qu'elle rie, je l'y invite à l'aide d'une boutade ou d'une anecdote amusante, car alors seulement on obtient un rire authentique, et les yeux rient eux aussi.

 

Demandez un peu à votre modèle de toucher le lobe de son oreille droite avec le bout de sa langue. Vous verrez sans doute d'abord un visage surpris, puis vraisemblablement un sourire charmant ou un rire franc, que vous n'auriez jamais obtenus sinon. 

Une bonne atmosphère garante du naturel et de l'authenticité

Une ambiance décontractée pendant la séance photo, avec de la musique et de la bonne humeur, ne génère pas seulement une collaboration sereine; elle éveille les idées et la créativité.

 

On ne peut pas représenter le naturel et l'authenticité sur demande – même les modèles professionnelsriches de nombreuses années d'expérience apparaissent rarement aussi naturels et décontractés qu'en "roue libre". Lors d'une séance, la personne sous l'objectif ne doit pas chercher à paraître naturelle, c'est la tâche du photographe d'instaurer une atmosphère détendue pour qu'elle se sente bien et décontractée. Et quelqu'un qui est détendu ne doit pas s'efforcer de le paraître.

 

"Que faire de mes mains ?"

Après les yeux, les mains sont le deuxième point le plus important auquel nous prêtions attention quand nous regardons une photo, et ce de façon totalement inconsciente, bien entendu. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi, partout dans le monde, les gens se saluent en présentant la paume de leur main? Depuis toujours, ce geste signifie: "Regarde, je ne tiens ni arme ni pierre qui pourrait te nuire“

 

En tant qu'êtres humains, nous sommes instinctivement conditionnés, même à notre époque, à faire attention aux mains de nos semblables, et quand nous regardons une photo, le regard va des yeux aux mains et aux objets qu'éventuellement, elles tiennent. C'est pourquoi une position harmonieuse des doigts est importante, quand les mains ne sont pas au premier plan.

 

"Que faire de mes mains?" est une question que l'on m'a souvent posée, en tant que photographe, et quand ce n'est pas le cas, je remarque malgré tout que mon interlocuteur ne sait pas ce qu'il devrait en faire. C'est très simple!

 

Demandez-lui par exemple d'ouvrir sont bouton de manchette tout en regardant l'appareil. En général, vêtements et accessoires sont parfaits pour occuper les mains, sans que cela semble artificiel ou forcé, nous le faisons tous continuellement.

 

Les poses avec bras levés, typiques des années quatre-vingt, sont à éviter à tout prix, les mains n'ont rien à faire avec le visage, si ce n'est peut-être au menton ou aux joues.

 

Veillez à ce que, pendant la pose, votre modèle ne tourne pas les pouces vers l'avant en direction de la caméra. Positionnez les mains de sorte que les pouces soient orientés vers le côté de l'appareil et évitez les doigts en éventail, car notre inconscient perçoit cela comme un danger peut-être parce que cela fait penser de loin à des griffes? Si la personne sous l'objectif a les mains dans les poches, demandez-lui d'en sortir les pouces.

 

Utilisez des accessoires

En fonction de la raison du portrait, des accessoires se prêtent à merveille au thème de la séance.

 

Un exemple des plus évidents serait le portrait d'un musicien avec son instrument. Si vous photographiez un violoniste, demandez-lui de tenir un violon rien ne lui semblera plus naturel, et, par conséquent, il adoptera automatiquement une attitude décontractée.

 

N'exagérez toutefois pas, et essayez, après quelques prises, d'abandonner l'accessoire.

 

Pour terminer...

En tant que photographes, nous essayons, avec nos photos, d'éveiller les émotions et d'occuper l'esprit du spectateur. Cela fonctionne seulement si ces émotions sont présentes lors de la priseFaites en sorte que ce soit le cas !

 

Dans le viseur

Nick Schreger est un -photographe FUJIFILM X officiel pour la Suisse et il est spécialisé en portrait, éditorial et mariage

 

Il donne en outre des ateliers très appréciés sur différents thèmes de la photographie et travaille exclusivement avec des appareils FUJIFILM depuis 2015.

 

>>Vous trouverez de plus amples informations au sujet de Nick Schreger, ainsi que sur son offre de formation, à l'adresse www.nickschreger.ch

^