FUJI CREATE. Le magazine pour les plus beaux instants en photo
retour
Astuces photo

Photographier de parfaits inconnus – Trucs et astuces

Vos amis et vos proches mettent les voiles dès que vous déballez votre appareil ? Alors, il est temps de trouver d'autres modèles. Allez, on se jette dans la mêlée ! Rien de plus facile si vous suivez les conseils très simple du photographe Denny Phan et de son appareil de la série X !

Il ne faut pas confondre cette discipline avec la street photographyLes gens y sont pris en photo sans en être informés, ce qui représente un sérieux défi.  On prend en photo des scènes en rue sans les influencer ni les modifier volontairement.

 

Dans le cadre de la photographie d’inconnus, par contre, il est justement question de faire volontairement le portraits des gens, de leur adresser la parole et de les prendre en photo dans un environnement donné. 

 

 >> Vous trouverez de plus amples informations sur la street photography dans cet article.

 

 

Astuce 1: 5, 4, 3, 2, 1 et clic !

Pas plus de 5 secondes ne doivent séparer le moment où vous avez identifié votre sujet de celui où il vous présente son plus beau sourire. C'est mon premier conseil et, avec du recul, c'est aus­si le plus important pour photographier des incon­nus. De cette manière, la personne n'a pas le temps de s'échapper, et vous de vous dégonfler. Et je peux vous assurer que le scénario d'horreur où quelqu'un vous arrache l'appareil des mains n'arrive que très rarement.

 

«Bonjour, je m’appelle…, je suis en train de photographier des inconnus et je vous ai remarqué. Puis-je faire votre portrait?»

 

Au début, c’est peut-être un peu difficile de s’adresser simplement comme ça à quelqu’un, mais après 2 ou 3 modèles, ça va de soi et c’est même plutôt amusant.

 

Astuce 2: Faites simple

La plupart des gens (surtout en Suisse) n'errent pas sans but dans le quartier en attendant que vous leur adressiez la parole. Restez bref et dites-leur que cela ne prendra que quelques minutes. Pour moi, photographier des inconnus c'est res­ter authentique, c'est les prendre en photo à l'end­roit où on les a rencontrés. Le travail dans la spon­tanéïté et l'improvisation permet en plus de s'améliorer très rapidement.

 

Astuce 3: Rester à l'affut

Une fois familiarisé avec la «matière», gardez les yeux grands ouverts pour trouver des candidats potentiels. Ne négligez pas pour autant les arrière-plans intéressants ni la luminosité. Recherchez par exemple une belle façade, un mur ou une jolie source et, à partir de là, mettez-vous à l’affut de personnes que vous pourriez prendre en photo devant. 

 

Astuce 4: « Pourquoi tu veux me prendre en photo ? »

Tôt ou tard, il poseront la question. Dans ces cas-là, il est très pratique d'avoir une réponse à la fois flatteuse et convaincante sous la main, « Je tra­vaille en ce moment sur un projet de portraits de personnes que je trouve intéressantes dans la rue. Je vous ai tout de suite remarqué. » L'idée du pro­jet donne à vos photos d'inconnus une sorte de fil rouge et une profondeur rassurante.

 

Astuce 5: Ça marche aussi à deux !

Il est toujours plus facile de surmonter la nervosité à plusieurs, aussi en photographie. Aller parler aux gens semble moins difficile quand on est accom­pagné. Cette mise en confiance se reflétera dans ce que vous dégagez, et le fait de procéder en équipe donne un côté officiel à l'exercice. Votre assistant photographe pourra vous aider à abor­der des groupes plus importants en les occupants pendant que vous tirez leurs portrait.

 

Astuce 6 : Initiation facile

Malgré ces conseils, vous n'osez pas encore vous adresser à quelqu'un dans la rue ? Essayez d'abord avec les serveurs des cafés et restaurants ou les ven­deurs dans les boutiques. Comme on se retrouve souvent à parler avec eux, le début de la conversati­on est moins pénible.

 

Astuce 7: Tout le monde n'a pas envie de participer...

...et c'est très bien comme ça. Bien sûr, c'est dom­mage si la personne est particulièrement intéres­sante. Mais un « non » ne doit en aucun cas vous démotiver, ni être pris personnellement ou comme une défaite. Certains seront peut-être fatigués de leur journée, d'autre n'aimeront tout simplement pas être pris en photo.

 

Le mot de la fin

Je pourrais encore écrire un bon nombre de lignes sur le sujet mais je déborderais de l'article. Le mieux, c'est encore d'attraper votre appareil et de constater par vous-mêmes comme c'est facile en partant à la recherche de ces modèles inconnus !

 

Dans le viseur :

Denny Phan

Il y a environ quatre ans, lors d'un voyage au Japon, j'ai com­mencé à multiplier les portraits d'inconnus. Au début, ça ne m'a pas semblé simple. J'avais peur qu'on me dise non, je ne savais pas comment faire. Ma curiosité et ma motivation m'ont permis de surmonter cette crainte et, quelques connaissances plus tard, la photographie d'in­connus est devenue ma discipline préférée.

 

>> Vous trouvez plus d'infos sur Denny Phan et sa photographie ici: http://aqvest.ch/

^