FUJI CREATE. Le magazine pour les plus beaux instants en photo
retour
SW Klavier
Astuces photo

Photographie en noir et blanc - astuces pour réussir

Les paysages, structures ou portraits donnent déjà un très beau résultat en couleurs, mais en noir et blanc, ils deviennent de véritables oeuvres d'art.

Habituer l'oeil

Pour l’œil, il est assez difficile de reconnaître le potentiel d’une photo en noir et blanc à partir d’une situation colorée. Celui qui souhaite s'essayer pour la première  fois à la photographie en noir et blanc doit d'abord prendre le temps de faire quelques prises de vue tests.

 

Comment la perception des contrastes en est-elle modifiée ? Quelles sont les ombres et structures que la couleur nous cachait et qui aparaissent subitement ?

 

Qui dispose d’un appareil avec viseur électrique (appareil compact numérique de pratiquement toutes les marques, appareils sans miroir comme ceux de la série X FUJIFILM) peut tout simplement passer en mode noir et blanc et se lancer directement. Si, par contre, vous avez un appareil reflex mono-objectif, vous devez passer en affichage noir et blanc dans le Live-View du moniteur, puisque ces appareils sont dotés d’un viseur optique.

 

Prendre les photos en couleur ou en noir et blanc?

Dans le cadre de cet apprentissage, il est intéressant de prendre les sujets autant en cou­leurs qu'en nuances de gris. C'est alors durant le traitement d'image que les différences se dévoilent.

 

Une fois l’entraînement fini, quand il faut se lancer, deux possibilités s’offrent à vous:

 

Prendre la photo en couleur:

Les informations enregistrées dans le cadre d’une photo couleur sont de meilleure qualité. Certes, les contrastes entrent peu en compte, mais la qualité de l’image convertie en noir et blanc ultérieurement sera bien meilleure. Malgré ça, cette variante est peu conseillée, en raison de l’argument ci-dessus, parce qu’on ne peut évaluer l’effet d’un noir et blanc sur une photo couleur.

 

Prendre la photo en noir et blanc en format RAW:

Si votre appareil est doté du mode RAW, vous devez absolument l'utiliser pour enregistrer les photos en format JPEG (en noir et blanc) et en format RAW. Ce paramètre permet de sauvegarder toutes les informations d'image pour les traiter sans restrictions par la suite.

 

Vous pouvez ainsi prendre les photos en noir et blanc dans le viseur, ou le moniteur, tout en voyant l'effet, et ainsi de chercher des motifs intéressants qui se prêtent bien au jeu du noir et blanc.

 

Si les photos ne correspondent pas à ce que vous souhaitiez, vous pouvez encore traiter le fichier RAW jusqu'à ce que ce soit le cas.

 

>> Trouvez plus d'infos sur le format RAW dans l'article "Format JPEG ou RAW?" 

 

Kameraeinstellungen

Eine korrekte Belichtung und der gezielte Einsatz von Blende und Zeit sind genauso elementar wie bei der Farb-Fotografie. Verwenden Sie nach Möglichkeit einen tiefen ISO-Wert und arbeiten Sie mit einem Stativ, wenn es die Motivsituation zulässt. Intensive, harte Schatten am Anfang und Ende des Tages verstärken die Effekte.

Réglage de l'appareil

 

Une exposition correcte et une utilisation ciblée du diaphragme et de la durée d'exposition sont aussi élémentaires que dans la photographie couleur. Dans la mesure du possible, utilisez une valeur ISO importante et un pied, si le sujet le permet. Les ombres marquées et intenses du début et de fin de journée renforcent ces effets.

 

Jeu d’ombre, de lumière, des formes et des

Lorsque aucune couleur ne distrait le regard, les formes, lignes et structures doivent se charger d'attirer l'oeil du spectateur.

 

Si, petit à petit, vous vous êtes habitués à la différence entre les images en couleurs et en noir et blanc, vous pouvez commencer à appor­ter la contribution de la lumière : testez le cont­re-jour, déplacez les lampes, photographiez la même scène à différents moments de la journée. Ces exercices vous permettront bientôt de différencier facilement les motifs qui impressi­onnent plus particulièrement en noir et blanc de ceux qui mènent à des résultats plus fades, voire ennuyeux. En règle générale : plus le contraste lumineux est important, moins on voit les détails.

 

Avec ses nombreuses structures, formes et lignes, la photographie d'architecture se prête donc particulièrement bien à la photo­graphie en noir et blanc.

L'utilisation d'un filtre

À l'époque de la photographie analogique, on utilisait des filtres couleur pour modifier de façon ciblée l'effet de la photo noir et blanc. Aujourd'hui, il suffit d'activer des filtres électro­niques dont le fonctionnement est toutefois sensiblement le même qu'auparavant.

Pour un post-traitement efficace, l'utilisation d'un filtre électronique constitue souvent une première possibilité rapide de renforcer l'effet d'une image. Les filtres bleu, rouge, jaune et vert ont ici chacun un effet spécifique.

 

Le filtre bleu, froid et net

Le filtre bleu modifie la température de couleur de la photo. Il fait apparaître les tons blancs plus clairement et donne une touche plus froide et des limites plus nettes à l'image. Cela vaut la peine d'utiliser un filtre bleu pour les bâtiments, la technique et les structures linéaires.  

Filtre rouge, le dramatique

Le filtre rouge clarifie encore les couleurs légères et offre ainsi un contraste plus dramatique. Ce sont surtout les tons de blanc et de vert qui en profitent. Cette modification a un effet positif sur les portraits, les photos de ciel et les images avec de grandes différences de couleurs.

Le filtre jaune, contre la brume

La brume, la poussière et la fumée sont visibles sur la photo. Souvent, de telles impuretés fonctionnent comme un voile sombre sur les images. Un filtre jaune fonctionne au niveau optique comme un véritable filtre nettoyant. La scène semble plus claire et les espaces, plus propres.

Filtre vert, pour plus de niveaux de gris

Sur une photo couleur, un filtre vert accentue considérablement les différences de tons verts.  Si l'on convertit l'image en noir et blanc, toutes ces nuances de gris restent visibles. Les images de paysages, surtout, semblent alors plus doux et plus détaillés.

 

Touche finale du traitement d'image et des programmes de traitement

Rares sont les photos en noir et blanc réussies qui ne sont pas d'abord passées par l'étape du traitement d'image, ne fût-ce que pour une petite correction ou l'utilisation d'un filtre. Si vous avez des photos en couleurs sur votre appareil, elle doivent être converties. Des programmes plus simples comme Picasa de Google ou GIMP suffisent souvent pour ces modifications.

 

Si vous avez fait vos photos au format RAW vous avez ensuite besoin d'un convertisseur. Il existe de nombreux outils pour faire ce traitement comme par exemple Adobe Photoshop , Lightroom, Capture One, Iridient Developper ou PhotoNinja. Grâce à ces programmes vous pourrez convertir vos images couleurs et utiliser les fonctions de filtres.

 

Il existe aussi des logiciels spécialisés qui se concentrent spécifiquement sur le traitement en noir et blanc. Dans la NIK Software Collection il existe un programme à cet effet, le Silver Efex Pro, lequel simule de façon intuitive les films noirs et blancs anciens, par exemple, permet d'appliquer les différents grains et teintes et d'utiliser des effets prédéfinis. Ce programme fonctionne comme Plug-In et nécessite Adobe Photoshop ou Lightroom.

 

Si vous souhaitez vraiment vous mettre à la photographie en noir et blanc il vaut la peine d'investir dans un programme. Il existe aussi sur le web de nombreux tutoriaux adaptés et vous permettre d'apprendre rapidement comment utiliser le logiciel choisi.

 

>> Vous trouverez une compilation d'autres programmes de traitements ainsi que leur description dans l'article "Aperçu de différents programmes de traitement d'image."

 

^