FUJI CREATE. Le magazine pour les plus beaux instants en photo
retour
Astuces photo

Photographie de fleurs – comment réussir des images de fleurs

Les fleurs sont un thème de photographie très agréable: colorées, variées, elles offrent une multitude de détails. En gros plan ou comme note colorée dans un paysage, elles embellissent toutes les images. Autre avantage: elles restent immobiles et ne sortent pas du cadre au moment fatidique. Avec un peu de technique, on peut aisément mettre les fleurs en scène de façon spectaculaire...

Composition

Les mêmes règles de composition que pour les autres sujets s'appliquent aux fleurs, pour peu que l'on tienne compte des principes élémentaires suivants: La règle des tiers, le changement d'angle et la lumière incidente.

 

Pour en savoir plus sur la règle des tiers, consultez l'article "Composition Du nombre d'or à l'image parfaite"

 

Angle et position de prise

L'angle constitue déjà un moyen simple, de rendre la photo de fleurs plus intéressante. La plupart du temps, on n'en connait que la vue frontale. Tentez donc autre chose: une vue latérale, voire même d'en bas, est plutôt rare et ces angles inhabituels donnent des images particulièrement fascinantes

 

La "perspective de l'insecte": Si l'on parvient à placer l'objectif suffisamment bas, on obtient l'inverse de la perspective aérienne. Les fleurs paraissent plus grandes et cela attire l'attention du spectateur.

 

Toutefois, la vue d'en bas convient seulement aux grandes fleurs, comme les tournesols par exemple. On peut ici prendre des images magnifiques et peu communes, tandis qu'il est difficile de faire de même des plantes plus petites parce qu'il faut pouvoir atteindre ce niveau avec l'appareil.

 

Faites attention à l'arrière-plan!

Il ne faut pas sous-estimer l'importance de l'arrière-plan dans la perspective. Si l'on photographie une fleur du dessus, l'arrière-plan sera très probablement brun, vert, ou un peu des deux. C'est parfois volontaire, mais pas toujours l'option la plus intéressante.

 

Avec un angle plus bas, on obtient bien plus de variations dans l'arrière-plan. Par exemple, d'autres fleurs, qui se démarqueront en jolies notes de couleurs avec une plus grande profondeur de champ. De même, la transition entre un paysage vert et un ciel bleu apporte plus de diversité et une palette de couleur variée.

 

Prendre un ensemble de fleurs et jouer sur la profondeur de champ

Outre les photos de détail, les fleurs sont aussi très intéressantes en groupe ou comme éléments supplémentaires.

 

Une composition classique consiste à placer les fleurs en avant-plan puis à photographier tantôt avec  la mise au point à l'arrière-plan, tantôt avec le focus sur les fleurs. On utilise ici la plupart du temps un ensemble de fleurs et non une seule.

 

Les  fleurs en éclosion s'y prêtent à la perfection. Bien entendu, l'arrière-plan doit être aussi intéressant que possible. Idéalement, d'autres fleurs se trouvent en arrière-plan. Elles donneront un superbe effet aussi bien dans la plage de mise au point que dans la zone floue (Bokeh).

 

Pour en savoir plus au sujet de la profondeur focale, consultez les articles "Profondeur focale 1" et "Profondeur focale 2"

Des fleurs pour cadre

Les fleurs font aussi d'excellents cadres. Un joli paysage ou une personne entourée de fleurs fonctionnent toujours très bien. Veillez toutefois à ce que les fleurs aient une réelles valeur ajoutée et non pas qu'elles semblent avoir été prises par hasard dans la photo...

 

On peut faire la mise au point soit sur l'arrière-plan soit sur les fleurs. Une mise au point en même temps sur l'arrière plan et sur les fleurs donne un moins bon résultat et est un exercice périlleux au niveau technique. De plus, sans profondeur de champ, l'image manquera de profondeur.

 

Macrophotographie

Une belle de façon de représenter les fleurs et autres petits sujets est la technique macro.

 

Le terme de macrophotographie désigne des gros plans extrêmes, réalisés pour la plupart avec des objectifs spéciaux ou à l'aide de la macro-mise au point presque toujours disponible sur les appareils actuels. Le point de début précis du domaine macro est sujet à discussion et n'importe peu, par ailleurs.

 

Technique macrophotographique

Son fonctionnement diffère de la photographie conventionnelle. La lentille doit être extrêmement proche de l'objet et c'est cette distance très courte qui fait fondre la netteté.

 

Pour de plus amples informations sur la macrophotographie, consultez l'article "La macrophotographie au quotidien", "Le monde fascinant de la macrophotographie" et "Macrophotographie: simplement plus proche"

 

Appareils photo et objectifs pour la macrophotographie

Pour la macrophotographie, un macro objectif spécial, avec une plage de focalisation spécifique, vaut toujours le détour. Elle se situe entre 50 et 105mm (petit format).

 

Les smartphones et appareils compacts sont certes dotés du mode macro précité, mais la qualité de celui-ci reste toutefois sans commune mesure avec celle d'un macro objectif.

 

Ouverture, ISO et vitesse d'obturation dans la macrophotographie

L'ouverture à un chiffre est rarement satisfaisante. Le nombre f  doit se situer entre f11 et f22. Cela nécessite plus de lumière:  soit par une source lumineuse artificielle, un temps d'exposition plus long ou une valeur ISO plus haute.

 

Une valeur ISO plus haute mène toutefois à plus de bruit numérique et se fait donc au détriment de la qualité d'image. Ce doit être le choix par défaut.

 

Pour les objets statiques, immobiles, le temps d'exposition plus long est idéal. Mais inutile d'y penser si vous travailler en plein air (dans le vent) ou avec des sujets mobiles comme des insectes.

 

Sources lumineuses pour une macrophotographie réussie

Souvent, seuls des moyens externes permettent d'amener suffisamment de lumière sur la lentille.

 

Deux possibilités existent pour la macrophotographie: la lumière de flash ou la lumière en continu comme dans la photo traditionnelle.

 

La lumière de flash est bien plus forte et efficace, mais peu appropriée pour les photos d'animaux. Quiconque prend son chat en photo avec un flash, obtiendra au mieux une forte réflexion rouge dans les yeux et, au pire quelques coups de griffe. Mieux vaut ici opter pour une source lumineuse continue, comme une lampe de poche.

 

Parce que l'on est souvent très proche du sujet dans la macrophotographie, les flashs habituels ne sont pas idéaux et doivent donc être utilisés dans des angles non conventionnels ou dirigés sur le sujet de façon indirecte. Dans les deux cas, le résultat ne sera pas probant.

 

Les flashs ou lampes annulaires constituent une bonne alternative. Ces sources lumineuses en forme de croix se placent directement sur l'objectif et ainsi, non seulement elles éclairent le sujet de tout près, mais aussi elles évitent les ombres involontaires.

 

Pour en savoir plus sur le thème de la photographie avec flash, lisez cet article.

 

Source: PCtipp / Mai 2017

 

Auteur: Luca Diggelmann

 

www.pctipp.ch

 

Un grand merci à l'éditorial PCtipp, que nous pouvons réutiliser cet article.

^