FUJI CREATE. Le magazine pour les plus beaux instants en photo
retour
Astuces photo

Venez encore plus proche!

Un téléphone portable de qualité supérieure ou un appareil photo compact permet déjà de réaliser des gros plans fascinants. Il existe cependant un éventail d'outils, allant jusqu'aux objectifs macros spécialisés, à même de vous donner des résultats encore meilleurs.

Quand parle-t-on de macrophotographie ?

 

Ce terme désigne les photos prises à l'échelle d'objets, de plantes, d'animaux, etc., avec un rapport de grandissement de 1:1, donc. Les objectifs conventionnels peuvent reproduire un élément avec un rapport de grandissement de 1:7 à 1:10. Les objectifs macro permettent quant à eux un rapport de 1:4 à 1:1, voir même un agrandissement du modèle.  Pour faire vos premiers pas dans la macro- et la proxiphotographie, il existe cependant d'autres alternatives plus abordables.

Gros plans à l'aide d'un appareil compact

 

Les appareils compacts courants présentent en général un mode gros plan, souvent caractérisé par un symbole de fleur. Voilà qui permet déjà d'apprendre quelques bases. Sur réglage macro , de nombreux appareils compacts permettent des prises à très courte distance.  Cela peut s'avérer intéressant pour des éléments immobiles, mais présente le risque que l'on se fasse de l'ombre à soi-même.  Dans la vraie macrophotographie, il est moins question de proximité de l'élément que d'une échelle de reproduction aussi grande que possible. Photographier des insectes à courte distance est d'ailleurs plutôt contreproductif, puisque la crainte mènera l'insecte à fuir avant que vous soyez assez proche. Dans ce cas, mieux vaut désactiver la fonction macro et travailler avec le zoom pour déterminer par la suite un cadrage plus étroit sur l'ordinateur.

 

Pour une meilleure concentration sur l'élément et surtout en cas de conditions de luminosité difficiles, vous ne pourrez éviter l'utilisation d'un trépied. Ce qui est déjà difficilement réalisable avec des appareils compacts devient presque impossible avec des appareils numériques à plus grandes échelles de reproduction.  L'utilisation du trépied, qui entrave bien entendu la liberté de mouvement, peut s'avérer fastidieuse pour la prise d'éléments rapides et agiles.  

Sur les vraies prises macro, on peut à peine percevoir une légère distanciation. Cette dernière est souvent utilisée pour détacher l'élément de l'arrière plan. En raison de leur taille réduite de capteur, les appareils compacts offrent bien entendu moins de possibilités d'isoler un élément avec la profondeur focale pour le mettre en scène. À ce stade, rien ne remplace les appareils avec des objectifs appropriés.

Macro- et proxiphotographie avec appareils à objectifs

 

Tous les objectifs présentent une distance minimale propre.  En-dessous de cette limite, il n'est plus possible d'effectuer la mise au point sur l'élément.  Avant d'investir dans un objectif macro spécialisé, vous pouvez penser à équiper des objectifs existants avec des téléobjectifs, des anneaux intermédiaires ou des adaptateurs spéciaux. 

 

>> Vous en trouverez un aperçu dans l'article Wikipédia à ce sujet.

 

Les téléobjectifs sont souvent avantageux et faciles à manipuler. Cependant, la qualité optique est en général très moyenne, surtout sur les extrémités L'utilisation d'anneaux intermédiaires entre l'objectif et la caméra est une autre possibilité peu coûteuse pour des objectifs existants.  Parce que l'anneau intermédiaire diminue la distance de prise de vue par une plus courte focale, cette technique peut s'avérer peu favorable en fonction de l'élément à photographier.  Dans cette optique, des distance focales de 50-100mm seraient plus judicieuses en cas d'utilisation d'anneaux intermédiaires. Les anneaux intermédiaires n'ont pas d'inconvénients optiques directs, parce qu'ils ne contiennent pas d'éléments en verre. Cependant, chaque objectif est destiné à une échelle de reproduction et une distance spécifiques et, dès lors qu'on utilise des anneaux intermédiaires, cette distance idéale est négligée, ce qui influence de manière négative la qualité de reproduction.

Pour un résultat optimal, il ne reste donc que l'utilisation d'objectifs macro spécifiques.  (Illustration : FUJINON XF 60mm F2.4 R Macro). En général, ils sont proposés pour les plages focales de 50mm, 100mm et 200mm. Plus courte sera la distance, et moins importante seront l'échelle de reproduction et la distance de prise de vue. Les objectifs macro 50mm constituent une entrée en la matière bon marché et ils sont adaptés pour des situations statiques, immobiles. Les objectifs macro à longue distance focale conviennent à des échelles de reproduction et à des distances de prise de vue plus importantes. Cependant, l'utilisation directe peut s'avérer exigeante. C'est pourquoi les objectifs macro de 100mm offrent souvent le meilleur compromis et peuvent en outre très bien être utilisés pour des portraits. On peut appliquer un soufflet en complément pour prolonger encore l'extension de l'objectif macro.

 

Une autre alternative consisterait à appliquer sur les appareils numériques des objectifs macros avec focus manuel de seconde main et de l'époque analogique à l'aide d'adaptateurs. C'est également possible en combinaison avec les objectifs des soufflets correspondants, comme celles de Novoflex. Les objectifs analogiques ne sont certes pas aussi précis que les actuels, prévus pour la capacité de définition des appareils numériques, mais ils proposent souvent un premier pas bon marché dans la macro et ils ont un charme propre.

 

À la chasse de modèles passionnants !

 

Les objets immobiles sont des motifs particulièrement appropriés pour faire vos premiers pas. Des fleurs, quelques pièces, de la nourriture, ou quelques mèches de cheveux sacrifiées feront l'affaire.  Des matériaux contenant des fibres de bois ou des gouttes d'eau offrent aussi des possibilité fascinantes pour les expériences macro.

 

>> Pour en savoir plus, lisez notre article "La macrophotographie au quotidien"

 

Lorsque vous aurez quelque expérience, vous pourrez vous lancer à la chasse des élément mobiles en intérieur ou en extérieur. Le monde des insecte compte bien entendu parmi les plus fascinants. Pour vos premiers pas dans le domaine passionnant de la macro, profitez d'un jour plus frais et commencez votre exploration dans la nature tôt au matin, lorsque les insectes ne sont pas encore si allègres. Les photographes d'insectes qui ont de l'expérience se penchent longuement sur le mode de vie de leur modèle préféré pour connaître précisément leur conditions de vie.  Ainsi, la chasse au belles images n'est pas laissée au petit bonheur la chance.

^