FUJI CREATE. Le magazine pour les plus beaux instants en photo
retour
Astuces photo

Astro-photographie – décrochez les étoiles pour en décorer votre intérieur

Vous aussi, vous rêvez d'un ciel étoilé à la maison ? Vous pouvez le capturer de façon très nette, ou agrémenté de traces lumineuses. Comment ça fonctionne?

Ce dont vous avez besoin pour photographier le ciel nocturne

Un appareil avec un objectif disposant du plus grand angle possible et un trépied stable. Attendez une nuit étoilée et localisez la voie lactée, ou l'étoile polaire. Placez-vous de préférence à l'extérieur des gran­des villes pour pouvoir capturer le ciel le plus précis et le plus sombre possible. La lune même ne doit pas trop éclairer le ciel.

Réglages de l'appareil

Il faut désactiver la réduction de bruit interne de l'appareil. Avec réduction de bruit, on prend une deuxième photo à rideau fermé (darkframe avec la même exposition), laquelle sera compensée par la première. Ce procédé permet d'éliminer les pixels chauds et le bruit, mais fait également disparaître les étoiles plus petites.

 

Désactivez aussi le stabilisateur d'image et l'autofocus: c'est la seule façon de prendre des prises de vue multiples avec un focus unique.

           

Pour éviter un flou de bougé, il faut utiliser un pied ou au moins un retardateur ou un déclencheur à distance.

Focale et temps d'exposition

Si vous souhaitez capturer les étoiles de la façon la plus claire possible et comme des petits points, le temps d'exposition peut atteindre 2 secondes au maximum. Si vous prolongez ce temps entre 30 et 90 secondes, des traces de lumière apparaîtront car la rotation de la Terre entraîne un lent mouvement des étoiles.

ISO

Choisissez la valeur ISO la plus haute possible tout en veillant à ce que le bruit ne devienne pas trop fort. Trouvez un compromis entre la sensibi­lité à la lumière et le bruit. Utiliser ISO 3200 sur des capteurs à faible bruit. Sous ISO 800, l'image devient trop sombre.

Comment procéder

Pour réaliser une image réussie de ciel étoilé, il n'y a pas d'autre solution que de prendre plusi­eurs photos que l'on empile ensuite les unes sur les autres. On optimise ainsi le rapport signal sur bruit. Cela signifie que le bruit de l'image est diminué et que le signal (ici, les points clairs) sont renforcés et accentués. Il existe pour ce faire de nombreux programmes gratuits, comme par exemple „Deep Sky Stacker“. Plus d'Infos sur le programme ci-dessous.

Pour des étoiles avec l'effet des trainée

  1. Dirigez l’appareil photo au mieux en direction de l’étoile polaire, les étoiles gravitent autour de cela.

  2. Une longueur focale plus grande permet une plus longue trainée car les étoiles sont agrandies et le fragment d’image plus rapide. Mais le risque de flou s'en voit augmenté.

  3. Laissez l’obturateur ouvert entre 30 et 90 secondes afin de d’obtenir l’effet des trainée.

  4. Prenez au mauoins 30 images (Lightframes(1)), env. 10 Dark(2)-, 10 Flat (3)- et10 Bias (4) -Frames.

Pour des points d'étoiles

  1. La distance focale doit être courte pour obtenir des points net des étoiles. Une grande ouverture du diaphragme est optimale.

  2. La vitesse d’obturation ne doit pas être supérieure à 2 secondes.

  3. Appuyer bien 50 à 100 fois le déclencheur (Lightframes(1) et prendre 10-20 Dark (2)-, 10-20 Flat (3)- und 10-20 Bias (4) –Frames.

 

En règle générale, à quoi faut-il penser?

  • Pour éviter le flou des images étoilées, utilisez un pied ou un retardateur ou un déclencheur.
  • Choisissez un lieu avec peu de lumière aux environs. Les étoiles sont alors plus visibles.
  • Le temps doit être clair et sec et la lumière de la lune ne doit pas trop influencer la luminosité du ciel.
  • Mieux vaut photographier le ciel en hiver. Par temps froid, la qualité d'image est meilleure et le bruit, moindre.
  • Prenez au moins une batterie de rechange avec vous.

Deep Sky Stacker

Deep Sky Staker permet de superposer les photos d'étoiles.

 

L'objectif est ici d'augmenter le rapport signal sur bruit. L'image devient ainsi plus "lisse" et le bruit, moindre. Le bruit de l'image est donc diminué et le signal (ici, les points clairs) sont renforcés et accentués.

 

Deep Sky Stacker reconnait automatiquement les étoiles de votre image. De même, le programme identifie les ainsi nommés pixels chauds et froids (c'est-à-dire des points d'image trop clairs ou trop foncés en comparaison aux autres alentours).

 

Après une nuit photo fructueuse, il suffit de téléverser toutes les images dans DeepSkyStacker, de procéder à quelques réglages puis d'aller dormir. Le matin suivant, vous pouvez considérer le résultat et vous consacrer directement au traitement d'image.

De quel type de photos avez-vous besoin et comment les réaliser?

 

1  Images brute/Lightframes: par lightframes, on entend les photos réalisées avec ce paramétrage prédéfini.

 

2  Images dark/Darkframes: elles sont prises avec les mêmes paramètres et les mêmes températures externes, mais avec un cache objectif fermé. Ces images sont ensuite combinées en ainsi nommé Masterdark. Puis le contenu est redéfini, pour ainsi dire, en Lightframe.

 

3  Images flat/Flatframes: c'est un type d'images blanches. Elles sont prises contre une surface blanche claire régulière. Pour ce faire, on peut par exemple placer une chemise blanche sur l'ouverture de l'objectif et prendre une photo contre un mur blanc. Le temps d'exposition doit être paramétré de façon à réaliser une image claire mais pas surexposée. Là aussi, les paramètres sont les mêmes que pour les lightframes.

 

4  Images offsets/bias/Biasframes: également appelées Offsetframes. C'est une série d'images sombres (avec cache objectif fermé) prises avec le même nombre ISO, mais avec le temps d'obturation le plus court possible. Cela permet de supprimer le bruit du capteur.

 

Vous trouverez le programme ainsi que d'autres informations au sujet de Deep Sky Stacker sur le site  www.deepskystacker.free.fr

Téléchargements correspondants

^