FUJI CREATE. Le magazine pour les plus beaux instants en photo
retour
Photo Specials

Trouver le bon objectif

Les objectifs donnent un peu de piment à la photographie. Inutile cependant d'en remplir un sac pour tirer de bonnes photos. Il n'existe pas d'autre élément de l'appareil qui puisse influencer à ce point les possibilités et les effets de l'image.

Plus qu'un grand angle ou un téléobjectif

Un téléobjectif permet de rapprocher et agrandir des choses éloignées tandis qu'un grand angle permet de saisir un groupe de personnes, de vastes paysages ou de hauts bâtiments. Mais ce n'est pas tout...

 

La photo de droite ci-contre a été prise de près avec un grand angle 20 mm (petit format, voir à ce sujet l'encadré «Focale et facteur crop»). L'image de gauche a quant-à-elle été prise avec un téléobjectif de 200 mm et avec la même ouverture. Tandis que le grand angle déforme les proportions et reproduit l'arrière-plan de façon très nette, le téléobjectif comprime la perspective et rend l'arrière-plan flou. L'effet est donc totalement différent, bien qu'il s'agisse de la même découpure. C'est pourquoi, dans les considérations suivantes, il n'est pas seulement question du sujet ou de la photo, mais aussi de l'effet d'image.

 

L'objectif de kit

Un objectif est inclus dans de nombreux appareils reflex mono-objectif et à miroir. C'est pourquoi on les appelle, de façon plutôt pragmatique, objectifs de kit. La plupart du temps, ils sont légers, bon marché et peu spectaculaires. Ils couvrent les domaines principaux du grand angle au téléobjectif sans se montrer hautement performant dans un domaine ni dans l'autre. Cependant, il est rare, à notre époque, de trouver de mauvais objectifs de kit. Au contraire, ils se démarquent par leurs nombreux avantages:

 

Vous êtes moins pressé par le temps: l'objectif du kit diminue la pression ressentie lors de la recherche d'autres objectifs. Vous avez tout le temps de vivre la photographie à fond et d'approfondir votre thème. Enfin, vous savez précisément de quel objectif vous avez besoin.

 

Système de caméra: les bons objectifs sont coûteux. C'est pourquoi vous devez être absolument convaincu de votre appareil avant de songer à l'équiper davantage. Un objectif de kit vous permet de tester un système en profondeur. Passer à un autre système ne sera jamais aussi simple qu'à l'heure actuelle.

 

Drogue de l'escalade: 50

Un objectif de 50 mm (KB) a sa place dans chaque sac photo. Ils sont légers, petits et la plupart du temps de haute qualité. Les images présentent rarement des distorsions. En outre, les meilleurs modèles coûtent à peine 200 francs.

 

La focale de 50 mm correspond environ à l'effet perçu par l’œil (champs de vision). C'est pourquoi il constitue l'objectif idéal pour se consacrer à la composition d'image. La forte luminosité permet en outre une mise au point ciblée. Il a cependant un inconvénient: Cet objectif ne se prête pas aux paysages spectaculaires ni aux photos de sport. De même, la focale est un peu courte pour les portraits.

 

Il est approprié pour les reportages, les natures mortes, la photographie commerciale, les portraits (avec réserve), les exercices

Il est inapproprié pour le sport, la macro, l'architecture, les paysages, les mariages

 

Objectifs de voyage

On entend par là des objectifs qui couvrent un champs large. La plupart du temps, ces objectifs atteignent le champs d'un grand angle prononcé à celui d'un téléobjectif fort. Le «Sigma 18-250 mm f/3,5–6,3» couvre par exemple l'énorme champs de 27–375 mm (petit format) et propose même un paramètre macro ainsi qu'un stabilisateur d'image optique. La minuscule f représente en outre la valeur de diaphragme (valeur haute, petite ouverture, peu de lumière dans l'objectif. Valeur basse, grande ouverture, lumière forte dans l'objectif).

 

Comme son nom le laisse supposer, ces objectifs invitent au voyage, car ils maîtriseront une grande partie des situations en toute légèreté. Toutefois, ils ne sont pas très lumineux. Voilà qui peut devenir un inconvénient lorsqu'il faut photographier au crépuscule ou qu'un sujet doit être détaché de l'arrière-plan. Faites attention au champs de grand angle prononcé de 28 mm (petit format) ou plus court.

 

Approprié pour les voyages, les paysages, les portraits (avec réserves)

Moins approprié pour l'architecture, le studio, la photographie commerciale.

Focale conseillée (petit format): environ 28–200 mm

 

Objectifs grand angle

Ces lentilles se destinent aux vues grandioses et aux paysages spectaculaires. La composition des grands angles est complexe, c'est pourquoi ils ne sont pas bon marché. La focale devrait commencer à environ 15 mm (petit format) pour se terminer à 35-40 mm (petit format).

 

L'angle extrême garantit des vues à couper le souffle et aux effets encore plus prononcés en raison de la distorsion. Les lignes convergentes des bâtiments sont inévitables. En outre, le champs net est grand, grâce à la focale moindre. Ces objectifs ne doivent pas rester continuellement sur l'appareil mais doivent y être placés à dessein.

 

Appropriés pour les paysages, l'architecture, les prises en intérieur, les reportages (avec réserves)

Inappropriés pour les portraits, le studio, le sport, la macro, les mariages.

Focale conseillée (petit format): environ 10–24 mm

 

Téléobjectifs

À l'autre extrême, nous avons les téléobjectifs. Ils sont parfaits pour faire en plein écran les sujets très éloignés comme des animaux sauvages. L'effet est précisément l'inverse de l'objectif grand angle: l'image ne subit pratiquement aucune distorsion. L'atmosphère est comprimée.

 

C'est pourquoi les reproductions de Formule 1 donnent parfois l'impression que le véhicule à l'arrière roule au même niveau, alors qu'il est éloigné de cinquante mètres. La longue focale garantit en outre que la profondeur de champs augmente, de sorte que le sujet se distingue assez facilement de l'arrière plan. C'est pourquoi les téléobjectifs sont aux premières loges de la photographie de portrait et de mariage.

 

Ils sont appropriés pour le sport, les animaux, les portraits, les concerts et les mariages.

Ils sont moins appropriés pour l'architecture, les reportages, le studio et les paysages.

Focale conseillée (petit format): environ 70–200 mm

 

Objectifs macros

Nombreux sont les objectifs qui proposent un paramètre macro. Toutefois, cela signifie seulement qu'il permettent de se "rapprocher quelque peu." Si vous souhaitez mettre en scène de petits insectes, vous avez besoin d'un objectif macro spécial. En raison de leur focale de 90-120 mm (petit format), certains photographes les utilisent également comme objectifs portraits.

 

Ces objectifs sont cependant trop peu flexibles pour la majorité des autres domaines d'application. Dans tous les cas, vous pouvez également acquérir des anneaux intermédiaires. Ils s'installent entre l'appareil et l'objectif.

 

Ils sont appropriés pour la macro et les portraits.

Ils sont moins appropriés pour l'architecture, les reportages, le studio, le sport et les paysages.

 

Objectifs à focale fixe

Parallèlement aux objectifs à focale variable, le marché compte désormais d'innombrables focales fixes. Vous devez avoir de bonnes raisons de faire cet achat. Ces objectifs sont tellement développés que même les photographes professionnels ne peuvent renoncer à leur flexibilité. Si vous investissez suffisamment d'argent, vous trouverez ici les objectifs parmi les plus précieux, bien qu'avec cette qualité accrue, non seulement le prix, mais aussi la taille et le poids augmentent.

 

Parmi les objectifs à focale fixe les plus plébiscités, on compte le 50 mm, déjà mentionné. Pour les reportages et la photographie de rue, c'est toutefois le peu coûteux 35 mm qui l'emporte: non seulement il constitue un excellent compromis entre grand angle et distorsion mais en plus, il est extrêmement compact.

 

Stabilisateur d'image

De nombreux objectifs sont désormais dotés d'un stabilisateur d'image, lequel consiste principalement en un élément de lentille mobile. Cette technique permet de réduire, souvent avec succès, l'effet de bougé qui accompagne les vitesses d'obturation lentes. Les stabilisateurs sont plus importants pour les téléobjectifs que pour les objectifs grands angles parce que le risque d'effet de bougé y est plus important. Le stabilisateur d'image ne devrait pas constituer l'argument d'achat le plus important, mais si vous devez choisir entre deux objectifs, optez pour celui qui présente cet élément bien pratique.

 

Focale et facteur crop

Focale

Ce terme décrit la distance entre le capteur et le plan principal de l'objectif. Par chance, vous pouvez tout de suite oublier cette explication, car en tant que photographe, vous n'êtes pas obligé de comprendre les fondements de la physique.

 

La focale est exprimée en millimètres. 50 mm correspondent environ à notre champs visuel. Tout ce qui se situe en deçà constitue un grand angle. Tout ce qui se situe au-delà correspond à un téléobjectif. Cela semble simple. Malheureusement le facteur crop vient jouer les trouble-fêtes.

 

Facteur crop

À l'époque de la photo analogique, la plupart des photographes utilisaient un petit format d'image (36 x 24 mm). C'est pourquoi ces dimensions sont profondément ancrées dans nos mémoires.

 

Ainsi, quand nous déclarons qu'une focale de 50 mm correspond à nos habitudes visuelles, cela vaut pour une taille de capteur de petit format. Un plus petit capteur ne peut saisir qu'une partie de l'image couvert par l'objectif. Cette réduction s'appelle facteur crop.

 

Dans les formats APSC populaires (voir graphique ci-dessous), il s'élève par exemple à 1,5×: un grand angle de 35 mm fonctionne donc plus ou moins comme un objectif standard de 52 mm sur un appareil petit format. Un objectif grand angle spectaculaire de 24 mm sera redimensionné sur un objectif banal de 35 mm.

 

Si la tête commence à vous tourner, sachez-le: c'est en fait très simple. Vous devez seulement connaître le facteur crop de votre appareil, car il reste toujours le même. La prochaine fois que vous découvrez un objectif en ligne ou en magasin, multipliez la focale par le facteur crop.

 

 

Source: PCtipp Nr.8/août 2015

^