FUJI CREATE. Le magazine pour les plus beaux instants en photo
retour
Photo Specials

Photographie sous-marine

Reto Moser, 46 ans, du canton de Zurich est un photographe et plongeur passionné. Par conséquent, il est évident qu'il a essayé de combiner les deux et qu'il pratique la photographie sous-marine avec passion. Il nous explique dans une interview passionnante ce qui est important dans ce domaine, où on peut photographier le mieux et comment devenir photographe de plongée.

Reto Moser, où les photos sous-marines valent-elles le plus le coup?

C'est différent. Les eaux sont tellement différentes. Dans la Maggia ou dans un lac de montagne, l'eau est limpide et vous pouvez voir très loin. En mer, les «paysages» sous-marins sont souvent beaucoup plus impressionnants et colorés. Pour moi, personnellement, plonger dans un lac est moins excitant, sauf s'il y a des épaves ou quelque chose de semblable. Si en plus l'eau n'est pas limpide, vous ne pouvez plus voir rien à faible profondeur.
 

Quels sont les points clés qu'il faut prendre en compte pour la photographie sous-marine?

Il faut être conscient que tout semble plus gros dans l'eau. C'est facile de démontrer, par exemple en plongeant un crayon dans un verre d'eau. La partie immergée semble grossie. La perte de la couleur est également importante, même à petite distance. Par conséquent, il ne faut jamais s'éloigner à plus de 1,5 mètres de l'objet. Le choix de l'objectif est également important. Pour des photos grand angle, il faut un objectif correspondant de 10-28 mm, pour les gros plans un objectif de 35-100 mm et un de 60-100 mm pour la prise de vue macro.

 

Il est également important de garder un bon équilibre dans l'eau et d'être ainsi «immobile». Dans le cas contraire, vous touchez très rapidement des choses comme des coraux, des roches, des épaves ou des animaux et endommagez ou déplacez ainsi des objets beaux et précieux. Il y a un dicton correspondant disant ceci: «Take only pictures, Leave only bubbles.» Ce qui peut se traduira par: «Ne prenez que des photos, ne laissez rien d'autre que des bulles»

Combien de temps dure une séance de plongée en général et à quelle profondeur allez-vous?

Cela dépend de l'endroit et de votre but. Généralement entre 40 minutes et 1h30. Je ne recommande pas de plonger à plus de 25 m pour la photographie, parce que la perte de couleur est proportionnelle à la profondeur. Dans les eaux troubles on ne plongera même qu'à quelques mètres sous la surface. Si toutefois il y a une épave quelque part, il est possible de plonger jusqu'à 40 m (ou encore plus profond, selon la formation). Avec le flash, ou mieux avec un projecteur puissant, vous pouvez éclairer les objets.
 

De quoi se compose un équipement de photographie de plongée?

Certainement un bon équipement de plongée, combinaison, palmes, bouteilles, etc. En ce qui concerne le matériel photographique, il existe de nombreuses solutions. Selon votre budget et vos besoins. Il y a des appareils photo dits de plongée qui sont étanches jusqu'à une certaine profondeur. Le mini-caméscope de GoPro est également étanche. Une autre possibilité serait un appareil photo compact plus au moins gros avec un boitier adapté. Si vous souhaitez aller plus loin, il y existe des boîtiers étanches pour appareils photo reflex ou sans miroir. On recommande aussi souvent des flashes sous-marins et, éventuellement, un projecteur. Cela surtout si vous souhaitez filmer. Personnellement, j'utilise un CANON 5DMK2 et j'emporte le plus souvent 2 flashes et, quand je souhaite filmer, un éclairage supplémentaire.

 

Peut-on aussi trouver cela à bon prix? Dans l’affirmative, où cela?

Il va de soi que les prix varient énormément. Les appareils photos étanchent démarrent à env. 500 Francs suisses et les petits appareils photos compacts avec boîtier en plastique se trouvent à partir d'env. 400 Francs. Les appareils photos plus grands avec boîtier en métal et accessoires sont bien sûr un peu plus chers. On parle ici d'environ 2000 Francs suisses. Sans limite supérieure. Tout cela peut se trouver principalement dans les magasins de plongée et seulement en partie dans les magasins spécialisés en photo. Fantic UW-Foto AG à Sirnach est le plus grand magasin spécialisé en photographie sous-marine de Suisse.

Un plongeur profane peut-il aussi faire de bonnes photos sous-marines?

C'est comme tout. C'est la pratique qui permet de s'améliorer.

Y-a-t-il aussi des gadgets pour les téléphones portables?

Oui, il y a des boîtiers en plastique ou en métal pour les smartphones.
 

 

Parlons un peu de vous. Comment avez-vous commencé la photographie sous-marine?

Je plonge depuis longtemps et je suis passionné par la photographie. C'est ainsi que naquit le désir de photographier ce que je voyais sous l'eau. C'est devenu une passion et j'ai même travaillé pendant 6 ans en Égypte en tant que photographe sous-marin.


Où avez-vous déjà plongé? Où avez vous eu le plus de plaisir à plonger et pourquoi?

Comme je le disais j'ai longtemps plongé en Égypte. Mais j'ai aussi pratiqué la plongée en Thaïlande, en Croatie, en Italie, en Sicile et bien sûr en Suisse.

Ma préférence va clairement à la Mer Rouge. La diversité, les couleurs, tout est plus grand que partout ailleurs.

 

Où doit-on posséder un brevet de plongée?

Il faut avoir un brevet de plongée partout. Il s'agit d'une part de garantir sa propre sécurité mais aussi d'avoir une assurance en cas d'incident.

Existe-t-il des cours de photographie sous-marine?

Oui, la plupart des écoles de plongée offrent également des cours de photographie sous-marine. Cependant, il est conseillé de passer d'abord son brevet de plongée, d'acquérir une expérience de plongée elle-même, et ensuite seulement de commencer à faire des photos.

 

Autres liens

Associations et écoles de plongée

 

>> Fédération Suisse de Sports Subaquatiques

>> Professional Association of Diving Instructors

>> Scuba Schools International

 

Équipement

 

>> Magasin Fantic et Webshop

 

^