Les nouvelles applis du service photo FUJI.CH pour Android et iOS

Après le nouveau logiciel pour Windows et macOS, c’est au tour des nouvelles applis pour smartphones et tablettes iOS et Android d’être lancées. Créer un livre photo avec le GSM? Bien sûr, et comment! Nous étions un peu sceptiques, mais après un premier essai réalisé par Petra, nous sommes convaincus et même excités par l’appli! Petra est heureuse de vous faire partager ses premières expériences…

Une appli pour livres photo?

Une application pour iPad existe depuis un certain temps, mais elle n’était plus développée. Quand il a annoncé dit qu’il y avait maintenant une nouvelle application pour les tablettes Android et iOS et même pour les smartphones, nous avons presque tous pensé que c’était peu pratique et ne que ça ne pouvait peut pas fonctionner. Pour des photos, des affiches et peut-être des cadeaux – bien sûr, mais pas pour les livres photo!

Étonnamment simple et clair

J’ai donc immédiatement téléchargé l’appli sur le Google Playstore („FUJI.CH Fotoservice“), installé celle-ci sur mon téléphone Android et j’ai été surprise par la simplicité et la clarité de l’appli.

Il est important de savoir que l’application n’a pas tous les produits et formats. Les formats plus grands (affiches de plus de 20×30 cm, livres photos plus grands que A4) ont été exclus en raison de la faible résolution des photos prises avec un smartphone.

Mon premier livre photo avec l’appli FUJI.CH Fotoservice

Curieuse de savoir comment l’appli fonctionne et si elle est vraiment conviviale pour  la création d’un produit plutôt élaboré comme un livre photo, je me suis immédiatement aventurée dans ce projet.

Étape 1: Après avoir ouvert l’appli, vous arrivez directement dans un aperçu simple et clair des catégories

Étape 2: Vous pouvez y choisir la catégorie et le produit. Dans mon cas, j’ai choisi un livre photo en impression numérique et au format paysage.

Étape 3: Vous pouvez maintenant choisir si vous voulez travailler avec un modèle ou une mise en page individuelle. Pour tester le modèle, j’ai choisi cette option.

 

Étape 4: À présent, vous pouvez choisir les photos souhaitées. L’appli accède alors aux photos présentes sur l’appareil.

Étape 5: Maintenant, vous saisissez le titre (pour le dos du livre) et sélectionnez l’image de couverture (cela peut être changé, complété ou adapté par la suite).

Étape 6: Ensuite, vous pouvez choisir le design, qui sont les mêmes que dans le logiciel de bureau et l’éditeur en ligne.

 

Étape 7: Les images sont maintenant distribuées automatiquement. En cliquant sur le « pignon », vous pouvez choisir l’option comment les photos doivent être distribuées. Par exemple, combien d’images doivent être insérées par page double.

Étape 8: En cliquant sur une double page ou sur la couverture, vous entrez dans l’éditeur, où les pages peuvent encore être modifiées individuellement.

 

Si vous choisissez la mise en page individuelle au lieu du modèle au début, arrivez directement dans l’éditeur face à un livre vide.

Wählt man zu Beginn das individuelle Layout anstelle der Vorlage so gelangt man gleich hierhin und sitzt vor einem leeren Buch.

Vous avez maintenant la possibilité de personnaliser les pages:

  • Changer ou ajouter des photos. Grâce aux lignes auxiliaires, vous savez toujours si les photos sont bien alignées.
  • Éditer des images avec « l’éditeur d’images ».
  • Insérer un champ textuel avec texte modifiable. Ici aussi, les lignes auxiliaires vous aident à bien placer les éléments.
  • Remplacer les arrière-plans et les utiliser sur toutes les pages si vous le souhaitez.
  • Il est également possible d’utiliser une photo comme arrière-plan (avec la photo sélectionnée, faites dérouler la barre du haut jusqu’à « comme arrière-plan… » et sélectionnez l’option désirée).
  • Remplacer ou ajouter des cadres et les utiliser sur toutes les pages si vous le souhaitez.
  • Enregistrer vous propres mises en page pour les réutiliser plus tard. Pour la double page désirée, faites glisser la barre jusqu’à « Mise en page », puis sélectionnez l’option « Enregistrer la mise en page » option). Ici vous pouvez refléter la disposition de la double page ouverte l’horizontale ou à la verticale.
  • Vous pouvez aussi opter pour une taille de livre plus ou moins grande ou choisir un autre type de papier. Pour ce faire, faire glisser sur la barre tout à droite vers « Options » (Attention: un changement de papier photo vers impression numérique ou vice versa ainsi que le changement du format (portrait – paysage – carré) est impossible!).

Étape 9: Si tout est prêt ou si vous voulez interrompre le travail pour le moment, vous pouvez sauvegarder le projet. Vous avez la possibilité d’enregistrer le projet localement sur l’appareil ou en ligne dans le nuage de votre propre compte FUJI.CH (Attention: pour le moment, il n’est pas encore possible de sauvegarder localement sur l’appareil des projets qui ont déjà été stockés dans le cloud). Les projets dans le cloud peuvent ensuite être édités sur un autre périphérique ou dans une autre application (logiciel sur l’ordinateur ou éditeur en ligne).

Étape 10: Si vous voulez continuer à travailler, tapez simplement les trois petites lignes en haut à gauche et choisissez « Charger un projet ». Vous pouvez maintenant accéder aux projets stockés localement ou dans le cloud, les charger dans l’éditeur, les éditer et les commander.

 

Mes conclusions

L’éditeur est en grande partie intuitif (bien que je dois avouer que je suis déjà habituée au logiciel pour PC). En outre, presque toutes les fonctions et options sont disponibles. L’édition et le placement des photos fonctionnent aussi incroyablement bien sur le téléphone, grâce aux lignes auxiliaires, vous savez toujours si les photos sont bien alignées.

Bien sûr, vous ne pouvez pas travailler au millimètre près, ce n’est tout simplement pas possible sur un si petit écran. En outre, un grand nombre de petites images sur une page sont plus difficiles à placer, parce que vous ne pouvez pas les « ajuster » avec précision – par conséquent, il n’est pas recommandé d’utiliser trop de petites images.

Le fait que les très grands formats ne soient pas disponibles est tout à fait logique, car vous voulez utiliser en majorité des photos du téléphone et leur résolution atteint ses limites pour les grandes photos.

Les limitations logiquement associées à une appli – mais étonnamment faibles dans ce cas – sont vite oubliées avec un peu de pratique, et c’est plutôt amusant de travailler avec l’éditeur et de créer des produits photo. Les photos individuelles ou les produits avec peu de photos sont vraiment faciles à créer et à commander.

En un mot: bravo! 🙂 

 

715 0 1
15.05.2018